Right2Bet

Right2Bet – Des casinos en ligne en France ?

 

 

Les casinos en ligne en France sont interdits, et ce, malgré un lobbying intense organisé sous le nom de Right2Bet. Sous de pseudos arguments libéraux, la campagne Right2Bet, au succès peu évident, consistait à vouloir proposer lors de la réglementation des jeux d'argent en France en 2010 un élargissement aux casinos en ligne du cadre de la loi.

Pour protéger les consommateurs, mais probablement davantage sauvegarder les emplois du secteur du casino, l'Etat Français a refusé d'inclure les casinos en ligne dans le cadre de cette loi portée par M. Woerth. Le casino est particulièrement réglementé en France, seules les stations balnéaires ont le droit de proposer des jeux de casino. Autoriser les casinos en ligne, ça aurait été tirer une balle dans les pieds des casinos, ainsi qu'aux communes qui récupèrent les taxes inhérentes, et tout simplement pour l'emploi dans ces régions touristiques.

La campagne RIght2Bet souhaitait que la commission européenne remplisse sa "tâche" et applique les lois de l'UE, en protégeant le droit des sociétés d'offrir leurs services dans tout État membre et en s'assurant que les consommateurs ont le droit de parier chez l'opérateur de leur choix.

Au final, seuls les sites de poker et les paris sportifs ont été autorisés, régulés par l'Arjel : l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne. Cele-ci accorde des licences aux opérateurs, mais aussi suit les paris en ligne pour éviter les matchs truqués notamment.

 

Franchement, c'est une excellente nouvelle

Le principe de Right2Bet consistait à dire : Un français devrait avoir le droit de conduire autre chose qu'une Renault ; un allemand devrait pourvoir boire une autre bière que la Beck's et un italien devrait pouvoir manger des pizzas préparées hors des fours de Naples, Rome ou Milan.

De même, un français, un allemand, un italien, un suédois, un hollandais ou tout citoyen d'Europe devrait avoir le droit de choisir quelle société de casino en ligne il souhaite utiliser et ne devrait pas être limité aux sociétés basées sur son territoire protégées par le gouvernement.

Le projet européen a été conçu pour faire tomber les barrières de la géographie et créer un marché unique pour les biens et les services. En n'appliquant pas la loi du libre-échange, l'UE va à l'encontre de son principe même... est-ce vraiment grave ?